Découvrez mes spots préférés à Auckland

 

Pour moi, la Nouvelle-Zélande a toujours sonné comme un endroit du bout du monde qui n’a que des trucs limite exotiques à me montrer. Je ne pensais donc pas y découvrir grand-chose. Du coup, j’ai mis du temps avant d’y aller. C’est seulement une fois débarqué que je me suis dit que j’aurais dû y aller un peu plus tôt. Et pour cause : je n’ai pas été en reste d’endroits à visiter. Mon endroit préféré ? Auckland, bien entendu !

Du reste, je n’ai pas eu de mal à voir qu’il y avait réellement une pointe d’exotisme dans le coin. Entre les musées et les activités en plein air, je vous avouerai que je n’ai pas eu à me plaindre j’ai même été plutôt chanceux de faire quelques découvertes sur ce coin de paradis qui m’a offert plus de plage que de nécessaire sur une visite plus courte que ce que j’avais pu espérer au début. Mais même si mon voyage à Auckland n’a pas été aussi long qu’il devait l’être à l’origine, j’ai tout de même eu le temps de trouver mes spots préférés sur la petite localité. Vous allez voir que l’endroit a des coins magiques qui peuvent surprendre ceux qui sont à la recherche de nouvelles sensations.

aucland

Le musée Auckland

Comme je le dis toujours : s’il y a bien un endroit par lequel il faut commencer une ville, c’est bien par son musée. Et à Auckland, cette affirmation prend tout son sens. J’ai appris un peu avant ma visite que le site était un classique où les touristes se pressent. Et pas seulement, parce que même les locaux sont nombreux à y débarquer pour redécouvrir leur histoire. Pour moi, c’est donc autant un lieu de culture que de rencontre. En somme, c’est surtout un mémorial sur la guerre, qui vient aussi offrir de précieux renseignements sur les peuples et les cultures alentours.

Pour ce qui est de s’y rendre, ce n’est pas très difficile. Vous avez même le choix d’y aller à pied et d’y arriver après une demi-heure de marche, et le bus qui ne prend pas plus de quelques minutes pour atteindre les lieux. Entre nous, j’ai largement préféré la marche vers ce site d’Auckland, puisque j’ai tout de même pu admirer l’architecture des alentours. Ça a aussi été une bonne occasion pour faire le tour des sites qui ne s’admirent que de loin quand vous passez en bus. Une bonne balade qui m’a aussi fait économiser quelques sous, et par la même occasion permis de prendre des photos plus naturelles de l’environnement du musée Auckland.

Le point Chevalier

Le nom cet endroit m’a un peu fait rire, puisque je m’attendais presque à voir des cosplays de chevaliers débarquer d’un bout à l’autre de la rue. En fait, le site de Point Chevalier à Auckland fait partie de ces endroits qui dépaysent, même s’ils se trouvent à proximité du centre d’affaires et de commerces de la ville. Je pense qu’il est difficile de cerner réellement l’étendue du contraste si vous ne voyez pas directement ce que c’est.

Pour moi, le Point Chevalier a été une bonne grosse bulle d’air frais qui m’a permis de réellement dialoguer avec les locaux. Pas besoin de tomber dans les clichés du touriste ! Le plus simple vous serez, mieux vous vous intègrerez à la masse. Pour ma part, ça a été une bonne façon de comprendre certains aspects culturels d’Auckland. C’est aussi un des quartiers qui a le plus joli parc de la région. Rien de bien prétentieux, et c’est bien tout l’intérêt de ce site à Auckland !

nouvelle-zelande

La North Head Historic Research

Comme vous pouvez vous en douter, ce dernier site d’Auckland que je vous présente est une sorte de réserve naturelle. Elle se niche sur une colline volcanique, et il y a franchement de quoi se donner la peine de s’y déplacer. C’est au nord de la petite localité que ça se passe, et vous n’aurez pas besoin de plus que vos pieds pour y parvenir. Je dois avouer que j’ai eu une légère préférence pour les trajets à pieds durant mon séjour à Auckland ! En plus, le coin s’y prête bien, à condition que vous ayez les bonnes chaussures de marche pour ne pas que vos pieds ne fassent définitivement la grève.

J’ai aussi découvert pendant ma petite escapade que la colline était auparavant un lieu où les Maori exécutaient des cultes. À mon avis, ça ne doit donc pas faire longtemps que le lieu est devenu une réserve naturelle. Le truc qui tape tout de suite dans les yeux quand vous passez par cette réserve : l’incroyable mélange qu’il peut y avoir entre l’aspect botanique et le côté historique de l’endroit. De quoi se donner des envies de découvrir à quoi ça pouvait ressembler autrefois !

One Response
  1. EtienneH

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *